Strasbourg, le 16 janvier 2020

Communiqué de presse
Protection de la Biodiversité : le Parlement européen demande des objectifs contraignants

Réuni à Strasbourg en session plénière, le Parlement européen a adopté aujourd’hui, jeudi 16 février, sa position en vue de la prochaine Conférence des Parties (COP 15) sur la Diversité Biologique (CBD) qui se tiendra à Kunming (Chine) en octobre. La COP 15 de la CBD sera une conférence décisive pour tenter de limiter l’effondrement de la biodiversité.
Tilly METZ, députée européenne déi gréng, membre de la commission de l’Environnement et de la Santé publique a appelé à prendre la mesure de l’urgence :

« La COP15 Biodiversité doit être un moment clé comme le fut Paris pour le climat. Si la Biodiversité ne fait pas l’objet d’une volonté politique bien plus forte, l’effondrement de nos écosystèmes va se poursuivre. Il est indispensable que l’Europe porte des actions fortes en prévision de cette COP telle que l’adoption d’objectifs contraignants de protection de la Biodiversité au niveau international. Pour cela, il nous faut adopter en amont une stratégie européenne sur la Biodiversité à la hauteur, incluant des objectifs ambitieux et contraignants pour garantir la restauration d’au moins 30% des écosystèmes dégradés, la protection d’au moins 30% des terres et des zones marines d’ici 2030. Il ne peut y avoir d’action cohérente pour limiter le changement climatique sans pleinement prendre en compte la question de la diversité biologique.

Par ailleurs, la COP 15 sera décisive pour intégrer la protection de la Biodiversité dans les différentes politiques sectorielles. Le Parlement appelle à mettre en cohérence les politiques commerciales de l’Union pour éviter notamment de favoriser la déforestation dans les pays tiers. Le texte adopté souligne à ce titre qu’une réglementation pour encadrer la responsabilité des entreprises sur l’ensemble leur chaîne d’approvisionnement au niveau européen serait nécessaire. Cette résolution ne prend toutefois que peu en compte les enjeux de développement sous-jacents aux questions de biodiversité. C’est pourtant une nécessité si nous souhaitons enrayer la destruction des écosystèmes. Comment empêcher un pays de détruire ses forêts s’il en dépend pour ces revenus ? La question de la solidarité internationale devra donc être primordiale dans les négociations de la COP15.

Enfin, les député.e.s européen.ne.s ont appelé à un moratoire sur les techniques de Gene Drive. Déjà utilisées dans la nature sans standard de sécurité suffisant, ces techniques de modifications génétiques du vivant pourraient en réalité accélérer l’effondrement des espèces. Il conviendra donc aux parties de la COP d’être très vigilant malgré le lobbying des industriels et de prendre leur responsabilité pour protéger les communs naturels ».

All d'Aktualitéit

IWWERT MECH

Tilly Metz »

Kontakt

Meng Ekipp