En juin, d’autres collègues et moi-même avons écrit au vice-président exécutif Timmermans et à Madame la commissaire à la santé, Mme Kyriakides concernant l’autorisation du soja génétiquement modifié MON 87708 × MON 89788 × A5547-127, à laquelle le Parlement venait de s’opposer (avec un nombre record de 477 députés).

Jusqu’à présent, lors de nos débats sur les objections aux OGM, la Commission niait catégoriquement le problème.

Aujourd’hui, après de nombreuses objections (44 à ce jour) et un certain nombre de lettres de députés européens, qui soulèvent des préoccupations sur les risques sanitaires mais aussi sur les impacts environnementaux/déforestation de la culture d’OGM (en particulier ceux qui ont été rendus tolérants aux herbicides et le soja génétiquement modifié cultivé au Brésil/Argentine), je suis heureuse d’annoncer une avancée.

Dans leur réponse de la semaine dernière, M.Timmermans et Mme Kyriakides ont déclaré :

„En outre, la Commission réfléchit à une nouvelle approche alignée sur l’ambition politique fixée par le „Green Deal“ européen et la stratégie „de la ferme à la fourchette“ : la Commission continuera à  traiter les demandes en suspens concernant les denrées alimentaires et les aliments pour animaux génétiquement modifiés dans le cadre des règles existantes afin de respecter son des engagements juridiquement contraignants, et dans le même temps, la Commission encouragera les candidats à attendre en attendant une approche future basée sur des considérations de durabilité. En outre, la Commission présentera une proposition législative et d’autres mesures visant à éviter ou à réduire au minimum la mise sur le marché de produits associés à la déforestation ou à la dégradation des forêts sur le marché de l’UE afin de réduire la contribution de l’Union à la déforestation et à la dégradation des forêts au niveau mondial.“

Pour plus d’informations, veuillez trouver la lettre ci-jointe.

Co-signed letter MEP Metz

All d'Aktualitéit

IWWERT MECH

Tilly Metz »

Kontakt

Meng Ekipp