Bruxelles, le 14 novembre 2019

Communiqué de presse
Autorisations à l’introduction d’OGMs dans l’Union européenne: Le Parlement européen s’y oppose (à nouveau) !

Aujourd’hui, jeudi, le Parlement européen a rejeté avec une grande majorité(1) 4 nouvelles autorisations à l’introduction d’organismes génétiquement modifiés (OGMs) pour la nourriture animale et humaine dans l’Union européenn,. Depuis le début de cette mandature, le Parlement européen a rejeté 7 autorisations et plus de 40 depuis 2015. La Commission européenne continue pourtant à faire la sourde oreille. Explications.

À l’initiative de la députée européenne Tilly Metz, une coalition trans-partisane s’est à nouveau opposée à l’autorisation d’OGMs dont les risques pour la santé humaine, l’environnement et la biodiversité n’ont pas été correctement évalués par l’EFSA. Les 4 OGMs faisant l’objet des objections mises au vote aujourd’hui étaient en effet tous résistant au glyphosate et au glyfonisate. Cela signifie d’une part qu’autoriser ces OGMs soutient l’utilisation d’herbicides potentiellement cancérigènes. Mais d’autre part, cela signifie que nous autorisons à entrer sur le marché européen des aliments pour l’homme ou les animaux qui ont potentiellement étaient traités avec des herbicides interdits dans l’Union tel que le glyfosinate.

Par ailleurs, l’EFSA n’a pas pris la peine d’évaluer la toxicité complète des plantes autorisées. Aucun test n’a par exemple été effectué concernant les effets combinés des transgènes contenus dans les différentes combinaisons et sous-combinaisons d’organismes génétiquement modifiés autorisés, ou concernant les possibles interactions avec les résidus d’herbicides utilisés et leurs métabolites. La présence des résidus n’a même pas été quantifiée. De même, alors que des études récentes(2) ont démontrés la potentielle toxicité pour le système immunitaire des protéines Bt et Cry générées par ces organismes modifiés, l’EFSA n’a pas mené d’évaluation.

« Il est inacceptable que la Commission européenne continue à autoriser des OGMs sans chercher à améliorer le processus d’évaluation devant être suivi par l’EFSA ; et ce malgré les lacunes pointées par nombre de scientifiques indépendants et soulignées par le Parlement ! Au-delà de l’enjeu démocratique de ne pas prendre en considération l’avis du Parlement, ces objections soulèvent un réel enjeu de santé publique.

La Commission européenne est irresponsable d’autoriser des OGMs constituant des facteurs aggravant la pression du réchauffement climatique sur nos environnements et nos systèmes immunitaires. La Commission fait preuve d’un laxisme scientifique dommageable pour tous. Je continuerai donc à m’opposer à l’introduction de ces OGMs et à me battre pour que la protection de la santé des citoyens et des écosystèmes soit une priorité » a déclaré la députée verte européenne Tilly Metz suite au vote.

 

(1) GM cotton LLCotton25 (renewal): 448/189/28
GM soybean MON 89788 (renewal): 448/185/30
GM maize MON 89034 × 1507 × NK603 × DAS-40278-9 and sub- combinations: 465/169/30
GM maize Bt11 × MIR162 × MIR604 × 1507 × 5307 × GA21 and sub- combinations: 467/171/27
(2)références dans le texte des résolutions, par exemple : http://www.europarl.europa.eu/doceo/document/B-9-2019-0169_EN.html?redirect

All d'Aktualitéit

IWWERT MECH

Tilly Metz »

Kontakt

Meng Ekipp